Conservatoire d'espaces naturels de Corse

patrimoine naturel et culturel de la Corse

Nos actions » Migrations des oiseaux

Retour à la liste complète »

Pourquoi baguer les oiseaux ?

 

En ornithologie, il existe plusieurs techniques pour étudier la biologie, l’écologie et le comportement des oiseaux :

  • Observation
  • Comptage
  • Baguage
  • Pose d’émetteur ou de balise Argos

Les observations et les comptages présentent une limite notable : l’oiseau n’est pas individualisé et ne peut être suivi de façon individuelle. La pose d’émetteur ou de balise Argos permet de recueillir des informations très précises, mais elle est limitée dans le temps et n’est possible que pour des espèces de taille honorable, de plus elle est assez onéreuse. Le baguage des oiseaux est une bonne solution intermédiaire pour suivre un oiseau quasiment toute sa vie.

La bague est un anneau fermé autour de la patte de l’oiseau (comme un bracelet). Il y est inscrit des informations sur le pays émetteur de la bague (en général le pays où est bagué l’oiseau) : pour les bagues françaises : Mus. Paris ; pour les bagues britanniques : Brit. Mus. London, et un numéro unique (avec parfois des lettres). De nombreuses études ont montré que ni la survie, ni le succès de reproduction n’étaient affectés par le port de bagues. Les bagues sont très légères, par exemple pour une hirondelle qui pèse 20 g, la bague pèse 31 mg (0,15% du poids de l’oiseau) ou pour un merle qui pèse 90 g, la bague pèse 187 mg (0,21% du poids de l’oiseau).
Le baguage est un outil pour connaître la biologie, les voies de migration, les lieux d’hivernage, d’évaluer les paramètres démographiques des populations d’oiseaux.
Seules les personnes habilitées par le CRBPO peuvent capturer et baguer les oiseaux en France.