Conservatoire d'espaces naturels de Corse

patrimoine naturel et culturel de la Corse

Les travaux scientifiques

Liste des travaux scientifiques réalisés par l'association et ceux auxquels elle a participé

Rechercher           

N°212 - Surveillance de l’avifaune reproductrice de la suberaie de Querci.

Auteur : JOLIN C. - Publié en 2009 - Editeur : AAPNRC

Télécharger le rapport - 28 pages

Madame Doris Zuber a contacté l’Association afin d’obtenir des conseils pour favoriser l’accueil des oiseaux sur son terrain, en particulier pour accroître la prédation sur les insectes portant préjudice aux chênes liège Quercus suber. Dans le cadre d’une convention signée en 2007, l’association lui a proposé l’installation de nichoirs pour les oiseaux et de lui procurer des informations pour la gestion écologique de sa propriété. Nous avons donc proposé de favoriser les prédateurs insectivores, essentiellement par la pose de 28 nichoirs pour les oiseaux et 7 gîtes artificiels pour les chauves-souris. Une surveillance du cortège des espèces d’oiseaux a été mise en place, et l’utilisation des nichoirs et gîtes est vérifiée à l’automne.

Il apparaît que la plupart des couples des mésanges charbonnière et bleue utilise les nichoirs artificiels mis à leur intention. L’insuffisance de cavité naturelle pour ces espèces est donc bien avérée. Les chauves-souris utilisent les gîtes artificiels, avec notamment une colonie de reproduction. Un problème d’utilisation des nichoirs et gîtes par les fourmis ne permet pas aux oiseaux et chauves-souris de se les approprier pleinement. Il est constaté une diminution du taux d'occupation des nichoirs artificiels depuis leur installation.

La surveillance de l’avifaune par les points d’écoute doit se poursuivre, avec un passage crépusculaire pour recenser les oiseaux nocturnes (et apporter quelques améliorations dans le protocole de surveillance). Il serait intéressant d’établir avec plus de précisions l’occupation des nichoirs (espèces, nombre de nichées), en faisant des passages réguliers à tous les nichoirs. Un inventaire des orchidées et des chauves-souris serait
souhaitable afin de dégager l’intérêt de ce site pour ces groupes d’espèces.