Conservatoire d'espaces naturels de Corse

patrimoine naturel et culturel de la Corse

Les travaux scientifiques

Liste des travaux scientifiques réalisés par l'association et ceux auxquels elle a participé

Rechercher           

N°214 - Inventaire de la Tortue d'Hermann en Corse : prospections 2009

Auteur : BOSC V. - Publié en 2009 - Editeur : AAPNRC

55 pages

La Tortue d’Hermann (Testudo hermanni hermanni) est l’unique tortue terrestre en France, où elle n’est présente qu’en Provence (Var) et en Corse. La Corse se distingue par la présence d’importants noyaux de population qui témoignent d’une meilleure vitalité de l’espèce. Mais cette situation originale ne doit pas masquer les principaux facteurs de déclin de l’espèce : déprise rurale, urbanisation, incendies, prélèvement en tant qu’animal de compagnie … déjà à l’oeuvre.

Forte du protocole de suivi à long terme mis en place par l’EPHE (Ecole Pratique des Hautes Etudes, Paris Sorbonne-Montpellier) et de sa première application en région Corse en 2006, l’Association des Amis du PNRC a été mandatée par la DIREN-Corse et l’OEC afin :
· de poursuivre l’inventaire régional des populations de Tortue d’Hermann afin de dresser un diagnostic et une stratégie de conservation de cette espèce en Corse, dans le cadre de l’inventaire national et de la mise en oeuvre du plan de restauration.
· d’évaluer l’enjeu « Tortue d’Hermann » sur différentes communes, afin d'aider à la mise en oeuvre du Plan National d'Action.

En 2009, 12 personnes, dont 3 salariés de l’AAPNRC/CEN-Corse, ont été mobilisées pour effectuer les prospections de 28 sites différents (3 passages d’1 heure par site de 5 ha) Au total 22 communes principalement localisées dans le centre Corse et au nord de la plaine orientale ont fait l’objet d’inventaire.

90 tortues différentes ont pu être observées. Il est à noter que malgré la pression de suivi seul 1,1 % des tortues ont fait l’objet d’une recapture. Sur les 21 sites pour lesquels la présence de la tortue d’Hermann a été notée, on dénombre en moyenne 1,44 individus observés par
heure. Ce chiffre, ramené à une notion d’abondance relative moyenne, permet d’estimer à 5,74 tortues à l’hectare pour l’ensemble des sites. En faveur des femelles le sex ratio est de 0,72. La part de reproducteur atteint près de 96% de la population étudiée.

(document disponible à l'association)