Conservatoire d'espaces naturels de Corse

patrimoine naturel et culturel de la Corse

Les travaux scientifiques

Liste des travaux scientifiques réalisés par l'association et ceux auxquels elle a participé

Rechercher           

N°222 - Bilan des actions sur le Milan royal Milvus milvus en Corse en 2009

Auteur : FAGGIO G., CART S. et JOLIN C. - Publié en 2009 - Editeur : AAPNRC

Télécharger le rapport - 29 pages

Le Milan royal Milvus milvus est un oiseau dont la répartition est strictement limitée au Paléarctique. Il est en déclin quasi général dans toute l’Europe et a même disparu de certaines régions (en Italie, France, …). Ses effectifs se maintiennent dans quelques régions géographiques grâce à des programmes de conservation (Pays de Galle, Suisse,…) ou grâce à la persistance de pratiques traditionnelles d’élevage liées au maintien de milieux en mosaïque (Suisse, Corse,…). Le Milan royal bénéficie d’un plan national de restauration du Ministère en charge de l’Ecologie, coordonné par la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO)/mission rapaces. En Corse, le milan est identifié au titre des ORGFH et comme espèce déterminante pour les ZNIEFF. Une ZPS de 3700 ha a été désignée en Balagne (vallée du Reginu) dans le secteur où la densité de sa population est la plus forte en Corse (94 couples / 100 km² en 2009, soit la plus forte densité connue au monde !).

Selon les résultats de l'enquête national sur la nidification du Milan royal (2008), la Corse serait la seule région de France qui a connu un accroissement de ses population (+8%, accroissement non significatif), alors qu'il est globalement en baisse de 22 % en France,tant sur ses effectifs que sur sa répartition.

En 2006, un programme de surveillance de la population de Milan royal en Corse a été relancé par l’AAPNRC/CEN-Corse, grâce à son intégration dans la convention pluriannuelle liant l’association et la DIREN Corse. Ce programme a été reconduit depuis et renforcé en 2007 grâce à l’implication de l’Office de l’Environnement de la Corse. En 2009, un travail similaire a été entrepris sur la région autour d'Ajaccio.

En 2009, sur le secteur du Reginu (6400 ha), un soixantaine de couples sont reproducteurs (dont 40 sur la ZPS) alors qu'ils sont 40 dans la région ajaccienne (20300 ha). Ces couples ont produit 49 jeunes à l'envol dans le Reginu et 40 en région
ajaccienne.