Conservatoire d'espaces naturels de Corse

patrimoine naturel et culturel de la Corse

Les travaux scientifiques

Liste des travaux scientifiques réalisés par l'association et ceux auxquels elle a participé

Rechercher           

N°233 - Association Foncière Pastorale (AFP) d’Aullène : état des lieux écologique

Auteur : MASSONI C. - Publié en 2010 - Editeur : AAPNRC

Télécharger le rapport - 18 pages

L’association foncière pastorale (AFP) d’Aullène est en cours de création. A ce titre, durant l’animation par l’association A Muntagnera, un état des lieux écologique sur la commune est réalisé par l’Association des amis du parc naturel régional de Corse (conservatoire des espaces naturels de Corse). Cet état des lieux est arrêté sur la délimitation de l’AFP réalisée par A Muntagnera.
L’AFP couvre des altitudes de 670 à 1702 mètres (Punta du Giavingiolu) et les espaces les plus importants à préserver sur l’AFP sont : les pozzines et cours d’eau et les zones de présence d’espèces patrimoniales. De manière générale, certaines activités agricoles au printemps peuvent gêner la plupart des animaux. Et, le déclin du pastoralisme sur le site est problématique (dégradation des pelouses et zones humides, développement des fruticées au dépend des pelouses, régénération de la forêt gênée…). Donc, redynamiser le pastoralisme est primordial, en favorisant le développement de l’élevage, les anneaux pour les porcins pour éviter le fouissage, la surveillance des troupeaux… En effet, l’agriculture aide généralement à conserver et favoriser la mosaïque des milieux, indispensable pour la majorité des espèces et aussi à limiter les départs d’incendies.
Il aussi est important que des études d’impact soient réalisées lors de tous travaux ou aménagements pour vérifier l’absence d’espèces protégées. Les personnes qui fréquentent les cours d’eau devraient informer les adhérents de l’AFP dans le cas d’observations de mortalités anormale chez les Batraciens par rapport à la chytridiomycose. Limiter les activités de défrichage, brûlage dirigé et de coupe de bois au printemps est impératif pour préserver de nombreuses espèces patrimoniales. Les périodes préconisées pour les travaux de débroussaillement et les travaux sylvicoles (coupe de bois) sont des mois d’octobre à la fin février.