Conservatoire d'espaces naturels de Corse

patrimoine naturel et culturel de la Corse

Nos actions » Migrations des oiseaux

Retour à la liste complète »

Le site de Barcaggio

 

Le village de Barcaggio (commune d’Ersa) se situe à l’extrémité du Cap Corse. La vallée de l’Acqua Tignese débouche sur une baie. Cette partie du Cap Corse est un grand site classé au titre de la loi 1930, une Réserve Naturelle protège les îles Finocchiarola et de nombreuses portions du littoral sont propriétés du Conservatoire du Littoral.

Les abords de la rivière à la fin de son cours sont colonisés par les saules, milieu très attractif pour les oiseaux, puis le maquis prend place avec des zones de ronciers et des prairies. En arrière-dune, deux lagunes accueillent des oiseaux d’eau et autres êtres vivants des zones humides.

La pointe du Cap Corse, avec la vallée de l’Acqua Tignese, forme un goulot pour les oiseaux migrateurs. La présence d’une mosaïque de biotopes attire bon nombre d’espèces d’oiseaux leur offrant une halte migratoire exceptionnelle alliant tranquillité et nourriture.

Ce sont 235 espèces différentes d’oiseaux qui ont été répertoriées à Barcaggio (espèces nicheuses, migratrices, sédentaires).

En effet, pour migrer et parcourir des centaines, voire des milliers, de kilomètres, un oiseau a besoin de carburant. Il fait des réserves de graisse avant de partir, mais bien souvent il est préférable de faire des pauses pour les reconstituer partiellement, pour se reposer et faire un brin de toilette. Les oiseaux s’arrêtent bien souvent un peu avant de traverser une grande étendue d’eau. Ils repartent avec de bonnes conditions météorologiques et physiologiques, car en mer, il n’est pas question de se poser lorsque l’on n’a pas de palmes, ni un plumage adéquat !

Depuis 1999, les bagueurs et les aides-bagueurs sont logés dans la « maison des oiseaux », ruine réhabilitée par l’AAPNRC (avec bail emphytéotique). Ce petit logement est bien pratique pour la reconstitution des réserves énergétiques de l’équipe qui est sur le terrain de 5h30 à 22h, et pour passer les quelques heures de sommeil autorisées !

Le financement du camp est assuré par l’AAPNRC, en particulier grâce à la mise à disposition de salariés. Ce financement s’intègre dans le cadre de conventions pluriannuelles conclues entre l’association, l’Office de l’Environnement de la Corse et la DIREN Corse. Dans les années précédentes, le camp a pu également bénéficier d’un financement PIC INTERREG II A Corse-Toscane, ainsi que d’un mécénat de la Fondation Nature et Découvertes. Les travaux d’aménagement de la maison ont aussi été pris en compte grâce à des financements du Conseil Général de Haute Corse, de la collectivité Territoriale de Corse, du Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable et de l’Europe (INTERREG).

 

 

 

Les oiseaux sont capturés à l’aide de filets verticaux. Ils sont démêlés délicatement et avec dextérité, mis dans de petits sacs en tissus, ramenés au camp de baguage. Les relèves des filets sont effectuées toutes les 30-45 minutes, et plus souvent si les conditions météorologiques sont néfastes (soleil trop chaud, vent, petite pluie). Les oiseaux sont identifiés, bagués, mesurés, pesés et … relâchés. Toutes ces opérations ne mettent en péril la vie des oiseaux si elles sont faites par des personnes formées. Notre but est que les oiseaux continuent leur migration!